Tous nos diagnostics pour vos biens immobiliers

Diagnostic Amiante Diagnostic Plomb Diagnostic Performance Energétique Diagnostic Electricité Diagnostic Gaz Diagnostic Technique Global Mesurages Carrez et Boutin Diagnostic ESRIS - ERNMT Diagnostic Termites Etat des lieux locatifsQuels diagnostics obligatoires pour mon bien ?Demander un devis pour un diagnostic immobilier

L’isolation, la clé de votre diagnostic énergétique

Un logement bien isolé permet d’éviter les déperditions de chaleur. Voilà une affirmation d’une logique implacable et ô combien réelle. L’isolation de votre logement...

Un logement bien isolé permet d’éviter les déperditions de chaleur. Voilà une affirmation d’une logique implacable et ô combien réelle. L’isolation de votre logement, outre le fait de réduire vos dépenses énergétiques pour le chauffage, vous permettra d’obtenir une bonne notation sur votre diagnostic de performance énergique, plus connu sous l’abréviation de DPE.

Isolation de la toiture.

La toiture de votre habitation constitue la première et principale source de déperdition de chaleur. On estime à environ 25% les pertes par le toit d’un logement mal isolé. En effet, l’air chaud monte et si vous avez négligé l’isolation de votre toiture, il s’échappe rapidement. C’est donc le premier point de vigilance de votre isolation.

Isolation des murs.

Les murs constituent la seconde source de déperdition de chaleur d’un logement. Responsable de 20% environ des pertes de chaleur, les techniques d’isolation peuvent être appliquées sur l’intérieur ou l’extérieur du bâti. L’isolation intérieure est largement préférée depuis des années dans la construction immobilière. Toutefois, en ce qui concerne la rénovation et l’amélioration de la performance énergétique du logement, les techniques d’isolation par l’extérieur sont très efficaces. Il faut bien évidemment veiller également à la bonne qualité des fermetures de l’habitat, fenêtres, portes d’entrée, etc.

Isolation du sol.

Constituant le dernier point de vigilance, elle est surtout nécessaire lorsque l’habitat comporte un sous-sol non chauffé ou un vide sanitaire sous la maison. Le froid provenant du sol, s’il est négligé peut avoir un impact très négatif sur votre diagnostic de performance énergétique.

 

déperdition énergétique

Source : https://www.consobrico.com

 

Quels sont les matériaux d’isolation ?

Plusieurs matériaux permettent d’assurer une bonne étanchéité mais il est important de préciser dès à présent qu’il n’existe aucun isolant correspondant à toutes les applications, toits, murs et sols. Leur nature, leur conditionnement, leur mode de pose ou leur performance sont des critères à prendre en compte pour déterminer le matériau le plus adapté. Voici les quatre principaux types d’isolant, ainsi qu’un tableau récapitulant leur utilisation :
• La laine de verre ou de roche : le meilleur rapport qualité / prix,
• Les isolants synthétiques (polystyrène expansé ou extrudé, polyutréthane) : plutôt conseillés pour les isolations de toiture par l’extérieur,
• Les isolants minces multicouches : leur performance seule ne suffit pas mais ils constituent d’excellent compléments d’isolation,
• Les isolants naturels (appelés également isolants biosourcés) sont encore assez peu répandus en France mais comportent de nombreux avantages car ils sont totalement sans danger pour la santé et pour l’environnement, favorisent les échanges thermiques entre l’intérieur et l’extérieur et régulent naturellement l’humidité. On peut citer parmi eux les laines végétales (chanvre, lin, coton), la ouate de cellulose, l’argile expansée et le liège expansé.

Tableau isolation

Source : https://www.toutsurlisolation.com

 

A savoir

Il existe aujourd’hui des aides de l’état pour améliorer la performance énergétique de votre logement. Vous pouvez en connaître les conditions en suivant ce lien : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1328.

SocialZone Cachée